La Coopérative Funéraire de Nantes, dès sa création, s’est donnée pour mission d'informer et d’accompagner des familles au cours de toutes les étapes de l'organisation des obsèques, y compris après un décès.

Cette mission d’accompagnement se révèle d’autant plus importante dans le contexte d’épidémie que l’on connait actuellement. En effet, les mesures de distanciation sociale qui ont été prises depuis le début du confinement ont eu pour conséquence de bouleverser l’avant et l’après-décès : le temps de l’accompagnement des personnes en fin de vie ainsi que celui des rituels de deuil.

Cette période du deuil est déjà une épreuve habituellement. Le fait de ne pas avoir pu voir une dernière fois la personne aimée décédée en raison de procédures de mise en bière accélérées (alors même que bien souvent il n’a pas été possible de l’accompagner dans ses derniers jours), le fait de ne pouvoir organiser les rituels tels qu’on les aurait souhaités, et parfois tels qu’on les a promis, le fait de ne pouvoir se réunir en grand nombre pour rendre hommage à la personne défunte, l’interdiction de tout contact physique empêchant les gestes d’affection entre les personnes endeuillées, toutes ces circonstances particulières ont un impact sur le vécu du deuil.

Le confinement a aussi obligé la Coopérative à suspendre le dispositif qu’elle venait de mettre en place : les groupes de parole pour les personnes endeuillées animés par Marion Tartarin, psychologue, dont le premier avait eu lieu le 7 mars. Apprécié par les participants, ils reprendront bien sûr dès que possible, sous une forme légèrement modifiée pour tenir compte des suggestions recueillies. Avant même l’épidémie de Covid-19, les demandes d’inscription étaient nombreuses et une liste d’attente avait été mise en place. Il était donc déjà prévu d’augmenter la fréquence de ces groupes. Nul doute que les besoins présents et à venir seront grands.

Aujourd'hui plus que jamais, malgré l’impossibilité de se réunir, la Coopérative Funéraire se veut aux côtés de ses membres pour les soutenir dans ces moments difficiles. Voici donc quelques conseils issus du « Guide pour les personnes endeuillées en temps de pandémie », un guide diffusé par la Fédération des coopératives funéraires du Québec, qui a toujours inspirée et été d’un grand soutien pour la Coopérative Funéraire de Nantes :

  • Il est tout de même possible d’entamer le processus de deuil en trouvant d’autres moyens de marquer le décès, même si les rituels funéraires traditionnels sont reportés à plus tard.
  • Il peut y avoir plusieurs moments de rituels, même dans des formes minimalistes. »
    • Premier moment rituel – Quelques heures ou quelques jours après le décès : (…) premier adieu en présence du corps de la personne défunte, pour les très proches uniquement
    • Deuxième moment rituel – Quelques jours ou quelques semaines après le décès, en présence de l’urne si possible », avec possibilité de se réunir en virtuel
    • Troisième moment rituel – Rituels funéraires après le confinement, pour la famille élargie, les amis et la communauté. Vous pouvez reprendre ou approfondir, à cette occasion, les gestes qui ont été posés aux premier et deuxième moments.
  • Les gestes rituels privés sont bénéfiques à tout moment, et contribuent au processus de deuil.
    • À la maison, mettre une photo de la personne décédée dans un endroit choisi, allumer une chandelle ou faire brûler de l’encens
    • Composer une chanson en l’honneur du défunt ou de la défunte
    • Écrire une lettre en s’adressant à la personne décédée
    • Écouter la musique qu’elle préférait, que vous partagiez ou qui vous console (même si elle vous fait pleurer)
    • Aller dans la nature, respirer profondément et tranquillement et observer le cycle de vie-mort-vie
    • Prier ou méditer pour la personne décédée

Ce guide mérite d’être lu dans son intégralité, très complet il offre aussi des conseils d’accompagnement des personnes en fin de vie dans le contexte du confinement, pour être en lien même à distance et éviter ainsi que le deuil à venir soit plus compliqué. Bien que les références juridiques et les contacts associatifs soient québécois, il n’en reste pas moins pertinent dans le contexte français.

La plateforme en ligne www.mieux-traverser-le-deuil.fr peut aussi être une ressource pour ceux qui apprécient les écrans : 100% gratuite, elle propose des contenus vidéo sur le deuil, une écoute des personnes endeuillées 24h/24, un annuaire national des ressources, etc. Ce site a été créé récemment, entre autres par Dr Fauré, psychiatre bien connu spécialiste des questions liées au deuil, et Tanguy Châtel, sociologue des soins palliatifs.

Enfin, dans le cadre de son rôle de sensibilisation, la coopérative a participé à l’émission de JetFM La Confidienne sur le thème du vécu du deuil pendant le confinement. Nous vous invitons à la réécouter en podcast sur http://jetfm.fr/site/La-Confidienne-la-quotidienne-du,11806.html ou ci-dessous :

Article sur le Deuil 22 juillet 2020

Retour sur notre modèle, celui des coopératives funéraires en France

Depuis l’arrivée de la Coopérative Funéraire de Nantes en 2016, de nouvelles initiatives ont vu le jour en ce sens en France. Ce nouveau mod...

Lire la suite

Article sur le Deuil 29 juin 2020

Vers des cimetières paysagers dans la métropole nantaise

À Nantes et dans les communes voisines, apparaissent des initiatives pour des cimetières plus verts. Celles-ci prennent des formes diverses,...

Lire la suite